De l’intérêt de son Mode de Fonctionnement Cognitif

Mis en avant

Bien après l’ouvrage de Georges Friedmann -1956 ” Le travail en miettes”- remarquable étude -,  tente de s’imposer ce que je désigne comme “l’intelligence en miettes ?” ….. mais, là, – a contrario – pour en dénoncer l’absence de fondement .

==> L’intelligence serait-elle à ce point, un gâteau si peu goûteux qu’on éprouve l’impératif besoin de le découper en tranches démultipliées à volonté pour en faire “peau de chagrin” ?

A moins que le service attendu de ce partage hasardeux des “diverses spécialités de l’intelligence” ne soit destiné à se rassurer … = espoir de voir quelques miettes éparpillées, finissant bien, pour quelques-unes au moins, par tomber dans l’escarcelle valorisée : légitime récompense de l’ode à elles chantée!

Sauf situation exceptionnelle, l’intelligence est LÀ !

S’il y a “peu ou prou manque apparent” c’est vers son “MODE D’EMPLOI ” que nous avons à nous tourner : “MOI, “Être unique, – comme tout un chacun! -, comment dois-je m’y prendre, sur le plan cognitif, pour “réussir à…, ” réussir en …”, … C’est la démarche de travail sur SON PROPRE MODE DE FONCTIONNEMENT COGNITIF qui permet d’identifier et mettre en oeuvre les procédures adéquates.